Samedi 31 août 2013 à 15:23

Il m'a dit que j'étais l'une des dernières à faire l'union entre mon peuple et le Soleil.
Que beaucoup au sang plus pur que le mien s'étaient perdus. A pactiser avec la nuit et la médiocrité. A trouver les lumières douces et colorées des hommes pour compenser le froid de nos nuits. D'une manière comme de l'autre, c'est indigne. 
Notre contrat repose sur l'indifférence mutuelle. Je te connais, tu me connais. Tu as posé ton sceau sur ma tête. du front jusqu'au bas du dos. Je te porte en moi. Mais nous n'avons pas besoin de l'autre pour vivre et se consumer. 

Je reste de cette union, belle, entière, libre et terrible. 

(WIP)

Par http://www.pelerinage-rameaux.fr le Vendredi 15 juillet 2016 à 4:28
Mais on peut aussi faire comme si cela n'était jamais arrivé.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lagrandemymy.cowblog.fr/trackback/3249334

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast