Vendredi 25 janvier 2008 à 21:29

C'est vrai, je suis la première à le dire, ils peuvent faire mal, ils peuvent blesser, dans l'amour, dans l'orgeuil, mais sans "mes mecs à moi" je ne serai vraiment pas grand chose. Même si bien souvent ils ne savent pas à quel point je tiens à eux.

Je peux ne pas les connaître et vouloir m'émerveiller devant leur bonheur, y contribuer dans la mesure du possible et, s'il vous plaît, pouvoir admirer ces sourires, francs, sincères et qui me donnent sans que je le sache vraiment, l'envie d'être heureuse.

Ils ne le sont pourtant pas à tous les coups.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://lagrandemymy.cowblog.fr/trackback/2418849

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast